https://www.facebook.com/SanctuaireAlencon/https://twitter.com/https://www.youtube.com/channel/UCriSccv-E9s4bOiPDB3d2Wg/
ContactContact Allumer un ciergeAllumer un cierge Faire un donFaire un don
Accueil > Homélies > Les exigences de l’amour

Les exigences de l’amour

Homélie du 10 mars 2021

« Pour comprendre cet Evangile, nous pourrions voir les deux manières de vivre notre foi chrétienne. On pourrait la vivre un peu comme les Pharisiens ou bons citoyens en France et en Europe. Si j’accomplis mes devoirs civiques, que je paie mes impôts, que je vote lors des élections, que je ne commets pas de crime, je suis un bon citoyen.
La version chrétienne de ce « bon citoyen » serait d’aller à la messe le dimanche, mais avec Dieu finalement assez éloigné de nous. En ne pensant qu’en termes d’obligations pour ne pas faire d’erreurs. Mais ce n’est pas ce à quoi Dieu nous invite. Quand il nous décrit notre vocation et notre union avec lui, il veut que nous l’aimions comme s’aiment deux époux. À travers cette image, on comprend le sens des commandements.
Ce n’est pas une liste de « tu dois faire ça et ça… » mais il nous montre davantage que si l’on souhaite être vraiment heureux, il y a certaines choses qui sont incompatibles. Ce ne sont pas des obligations, mais des exigences de l’amour.
Dieu nous invite à être heureux comme lui, à aimer comme lui. À la fin, pour celui qui aime, comme dit Saint Augustin, (« Aime et fais ce que tu veux », comme pour des parents qui aiment des enfants, il n’y a pas besoin d’avoir un commandement : les implications concrètes de l’amour ne sont pas des contraintes, mais des évidences.
Si l’on cherche à avoir cette union avec le Seigneur, alors on essaie de vivre tous les commandements. On ne les regarde pas les uns après les autres mais on les fait naturellement, de soi-même.
Demandons particulièrement aujourd’hui cette grâce de ne pas regarder Dieu comme une autorité mais comme un père ou un époux qui nous aime et qui souhaite tout nous donner. Pour accueillir cet amour, nous voulons nous donner aussi. Cela nous permet également de vivre d’une bonne manière le Carême et ces temps de confessions, en se demandant comment aimer encore plus notre Dieu.
Dans l’amour, toutes les petites choses comptent, et il est important de faire attention à ces petits éléments dans notre relation avec le Seigneur, pour la rendre encore plus pure. »

Derniers articles