https://www.facebook.com/SanctuaireAlencon/https://twitter.com/https://www.youtube.com/channel/UCriSccv-E9s4bOiPDB3d2Wg/
ContactContact Allumer un ciergeAllumer un cierge Faire un donFaire un don
Accueil > Echos > Ouverture du Jubilé de sainte Thérèse à Alençon

Ouverture du Jubilé de sainte Thérèse à Alençon

« La vocation de Thérèse à l’amour est une source d’inspiration pour toutes les âmes de bonne volonté »

Ce dimanche 8 janvier, journée festive au Sanctuaire d’Alençon pour l’ouverture du Jubilé de sainte Thérèse à l’occasion des 100 ans de sa béatification. Une année sainte durant laquelle les pèlerins sont invités, par la réalisation d’un parcours jubilaire et le franchissement de la Porte Sainte, à la conversion personnelle et à l’approfondissement spirituel.

Cette journée anniversaire était également organisée en association avec l’Unesco, qui a inscrit la petite sainte dans son biennium mondial des anniversaires des personnalités auxquels elle souhaite s’associer à l’occasion des 150 ans de sa naissance à Alençon.

Retour en images sur cette belle et sainte journée, qui nous prouve une fois encore que Thérèse peut d’une manière très simple nous faire ouvrir la porte de nos vies au Seigneur.


Dès le samedi soir, une centaine de personnes se sont réunies lors d’une veillée de prières aux couleurs de Thérèse à la Basilique Notre-Dame. Une veillée de prière ponctuée de textes issus de l’Histoire d’une âme, de chants, et de dévotion personnelle près du reliquaire du sanctuaire. A la fin de cette soirée, nos sœurs carmélites ont pu offrir une rose bénite à chaque participant.

Retransmission de la veillée à retrouver sur la chaîne YouTube de la Basilique d’Alençon

La journée du dimanche s’est ouverte à la Maison de la famille Martin avec des prises de parole officielles de Mgr Feillet, l’évêque de Séez, Mgr Migliore, le nonce apostolique en France, Monsieur Pueyo, le maire d’Alençon et Monsieur Jallet, préfet de l’Orne. Il s’agissait de célébrer Thérèse comme fille d’Alençon et de l’Orne dans ses dimensions de femme de culture, de paix, et d’éducation, en association avec l’UNESCO. A cette occasion, Mgr Feillet a montré que la profonde vocation que Thérèse a découvert au Carmel est sans doute un appel qui peut se décliner à l’universel, c’est sans doute pour cela que la renommée de la sainte française n’a cessé de croître : « Thérèse a vécu 9 ans au secret de la vie du Carmel de Lisieux et y a découvert en particulier l’universel concret de sa vocation dans la singularité de son parcours : être l’amour au cœur de l’Eglise et donc au cœur de toute vie humaine. Cette vocation est une source d’inspiration pour toutes les âmes de bonne volonté. Cette voie simple que tout un chacun peut comprendre, n’en est pas moins exigeante. Elle écrira en quelques mots une synthèse de ce programme intérieur : La véritable charité consiste à ne pas s’étonner des défauts des autres et à s’émerveiller de leur moindre vertu ».

Près de 800 personnes se sont ensuite retrouvées à la Basilique Notre-Dame pour la messe solennelle et l’ouverture de la Porte Sainte, présidée par Mgr Célestino Migliore, le nonce apostolique.

Au cours de son homélie, le représentant du Pape a longuement évoqué la dévotion envers les saints par l’intermédiaire des reliques : « La vénération que nous portons aux reliques vient d’une très longue tradition dans l’Église, laquelle remonte aux premières communautés chrétiennes (…) Les reliques des saints ne nous diront pas précisément comment nous comporter dans des situations difficiles, ne résoudront pas nos problèmes du jour au lendemain (…) mais elles nous obtiendront certainement de Dieu la lumière, la perspicacité et la détermination nécessaires pour les résoudre nous-mêmes. » Mgr Migliore a aussi présenté une belle analogie entre la porte sainte qu’il venait d’ouvrir et le seuil de la grotte de Bethléem : « Passer par cette porte n’est pas un geste purement symbolique et encore moins magique. Chaque fois, ce sera un défi et un engagement pour chacun de nous à entrer et suivre un chemin de sainteté, peut-être pas fait d’héroïsme et de martyre, mais en vivant l’amour dans la vie ordinaire de tous les jours, comme l’ont fait les saints Thérèse, Zélie et Louis Martin. Il est également très significatif d’ouvrir la porte sainte en cette fête de l’Épiphanie que nous célébrons aujourd’hui. Les Rois Mages ont franchi le seuil de la grotte de Bethléem pour rencontrer Jésus. De même, nous franchirons cette porte sainte pour rencontrer et accueillir Jésus dans notre vie et dans nos communautés locales. »

Retransmission de la messe à retrouver sur la chaîne YouTube de la Basilique d’Alençon

L’après-midi, les pèlerins ont pu faire le choix parmi différentes propositions spirituelles comme le visionnage du film « Thérèse de Lisieux, une course de géant”, la découverte de l’exposition « Thérèse ou la brûlure d’amour » (accessible toute l’année à la Basilique) et une conférence du père Thierry Hénault-Morel, recteur du Sanctuaire autour de Thérèse. Parmi ces propositions, le parcours jubilaire en ville en quatre étapes a connu un certain succès. Au terme de ce parcours, les pèlerins ont pu franchir la Porte Sainte. (Vous pouvez réaliser ce parcours individuellement à partir d’un livret disponible prochainement sur le site du sanctuaire, ou avec un accompagnateur tous les 1ers dimanches du mois à 15h, départ de la Maison de la famille Martin, 50 rue Saint-Blaise à Alençon).

Etape 1 du parcours jubilaire : Maison natale de sainte Thérèse
Etape 2 du parcours jubilaire : Basilique Notre-Dame – Baptistère de Thérèse
Etape 3 du parcours jubilaire : Pont de la Rencontre – Pont de Sarthe, lieu de passage
Etape 4 du parcours jubilaire : Basilique Notre-Dame – Porte Sainte

Toute la semaine qui a précédé cet évènement, le sanctuaire a invité largement à diverses propositions spirituelles.

Lundi 2 janvier, journée anniversaire des 150 ans de Thérèse à Alençon, 3 messes ont été célébrées en la chapelle Sainte-Thérèse, attenante à la chambre natale de la petite sainte.

Mercredi 4 janvier, journée anniversaire des 150 ans du baptême de Thérèse, Mgr Feillet, évêque de Séez, a célébré la messe à 18h à la basilique Notre-Dame, près du baptistère où Thérèse a reçu le baptême.

L’après-midi, les sœurs carmélites messagères de l’Esprit-Saint présentes au sanctuaire ont animé une catéchèse pour les enfants autour du baptême. L’occasion pour les enfants de célébrer leurs propres baptêmes, en redécouvrir la signification et de prier pour leurs parrains et marraines.

A deux reprises dans la semaine, les pèlerins ont également pu mettre leurs pas dans ceux de Thérèse et de ses parents, les saints Louis et Zélie, dans la ville d’Alençon pour un parcours spirituel à travers les lieux où la famille a vécue (Maison familiale, Pont de la rencontre, Le Pavillon…).