https://www.facebook.com/SanctuaireAlencon/https://twitter.com/https://www.youtube.com/channel/UCriSccv-E9s4bOiPDB3d2Wg/
ContactContact Allumer un ciergeAllumer un cierge Faire un donFaire un don
Accueil > Echos > Les coeurs purs

Les coeurs purs

18 mars 2021

« Heureux les coeurs purs », nous dit Jésus lors du Sermon sur la montagne.
Mais la pureté du coeur selon les saints et selon le monde, selon des peintres, des écrivains, des biologistes, est-ce la même chose ? Quand sainte Thérèse de l’Enfant Jésus prie saint Joseph pour lui demander « la pureté du coeur », pense-t-elle à la même chose que Joseph Kessel quand il écrit, dans son recueil Les coeurs purs : « Les cœurs instinctifs sont purs sans qu’intervienne aucune notion morale, purs à la manière d’un vin, d’une pierre ou d’un poison, purs par leur violence et leur intégrité » ?

Dans son homélie du 5 octobre 1986 à Paray-le-Monial, St Jean-Paul II reprend la promesse d’Ézéchiel 36, 26 (« Je vous donnerai un cœur nouveau. . . ») et montre, comme modèle du « coeur pur », « la vérité admirable du Cœur de Jésus qui s’offre lui-même pour le monde. »
La pureté du coeur, c’est celle du coeur entièrement libre, transparent à la lumière de Dieu, que nulle résistance, nulle entrave ne sépare de l’union à la volonté divine, ni ne freine dans le don absolu de soi-même : un coeur dont chaque parcelle est tournée vers Dieu, qui est illuminé par le Christ, d’où toutes ténèbres se sont dissipées, un coeur embrasé dans « la communion de l’amour ». Un coeur souverain, délivré de tout esclavage, un coeur qui est l’écho parfait, limpide, de la Vérité profonde. Un coeur resplendissant comme le cristal de la Jérusalem Céleste, et qui accueille la Vision de Dieu, comme le coeur de Marie, et cette vision seulement : les Chartreux parlent de la « virginité spirituelle », pour évoquer cette pureté du coeur dont Jésus et Marie sont les modèles : un coeur qui ne reçoit, qui ne réfléchit que Dieu, qui ne poursuit pas les ombres, mais laisse rayonner en lui ce foudroyant soleil qu’est Dieu, Lui qui seul Est.

Vaisseau sur l’océan, Turner

La pureté de coeur n’est ni vide, ni manque : elle est accueil et action de grâces. C’est le chant du Magnificat, qui s’élève dans le coeur de Marie et de toutes les âmes où Dieu vient se mirer.
C’est l’éblouissement et l’ardeur de Thérèse, sa petite voie, la simplicité de coeur des enfants qui n’est pas pauvreté intellectuelle, mais richesse débordante de l’âme (« l’enfance spirituelle » de certains saints s’accompagne souvent d’une foisonnante créativité poétique, spontanée et lyrique) et faculté d’exprimer l’essentiel, d’atteindre la vérité de chaque être et donc de « dominer jusqu’au coeur de l’ennemi », comme dit le psaume 109.

Nul ne peut purifier son coeur : la pureté de coeur se reçoit de Dieu seul. Cette grâce, de nombreux saints la demandaient quotidiennement : sainte Faustine Kowalska, dans son Journal, raconte comment elle pria longtemps avant d’obtenir la parfaite chasteté du coeur, qui est pureté de nos relations avec les autres, de nos regards, paroles et attitudes. Sainte Gemma Galgani priait chaque jour les trois Ave Maria, dont l’origine remonte aux mystiques sainte Gertrude et sainte Mechtilde, pour demander, par l’intercession de Marie, cette grâce de la pureté du coeur.
Mais surtout, par son pouvoir de guérison et de pacification, le Christ peut délivrer nos coeurs des blessures, troubles et divisions qui les obscurcissent, et les empêche d’accueillir dans sa plénitude le don de Dieu.

Sainte Gemma Galgani, 1878-1903

« Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

Rends-moi la joie d’être sauvé ;
que l’esprit généreux me soutienne.
Seigneur, ouvre mes lèvres
et ma bouche annoncera ta louange.
« 

(Psaume 50)

Derniers articles