https://www.facebook.com/SanctuaireAlencon/https://twitter.com/https://www.youtube.com/channel/UCriSccv-E9s4bOiPDB3d2Wg/
ContactContact Allumer un ciergeAllumer un cierge Faire un donFaire un don
Accueil > Echos > Fête des familles : les familles réunies dans la joie du don !

Fête des familles : les familles réunies dans la joie du don !

Chaque année, une invitation est lancée aux familles pour vivre un temps de ressourcement spirituel au moment de l’anniversaire de la canonisation des saints Louis et Zélie. Malgré le temps incertain et la pluie d’automne, la joie était dans les cœurs pour cette 7e édition de la fête des familles. Les 30 et 31 octobre 2021, une trentaine de familles ont pu ainsi se rassembler à Alençon pour un temps d’action de grâce dans le sillage de la sainte famille Martin.

Le thème de cette 7e édition a emmené les familles présentes à réfléchir autour du don total. « Tout donner » comme le disait Thérèse dans un poème sur la Vierge Marie, n’est pas disparaître ou se dissoudre dans les autres ou dans l’autre. « La prière de Thérèse, inscrite dans le mystère de la foi vient éclairer ce que les couples peuvent vivre entre eux. Parce que le Christ l’a vécu, nous pouvons le faire. Aimer c’est tout donner et se donner soi-même. Certainement. Mais se donner ne signifie pas nécessairement renoncer à soi-même. C’est un travail de discernement entre compromis et compromission. Le compromis porte sur des choses, des projets, des réalités matérielles. La compromission porte sur mon identité profonde qui se trouve violentée dans l’acte même de la compromission » a rappelé Mgr Feillet, principal invité de cette édition 2021.

Le nouvel évêque de Séez a fait au cœur de son enseignement du samedi une belle méditation sur la prière conjugale, sur le pardon, sur un parallèle eucharistie et don des corps, ou encore sur la dimension généreuse de l’amour conjugal, « un amour qui ne calcule pas ». Pour le président du Conseil Famille et Société de la CEF, « la prière conjugale peut nourrir l’union des cœurs et des corps et donc du couple par l’ouverture au registre le plus intime de chacun. »

Une fête des familles adaptée à tous les âges

Si les enfants ont été pris en charge selon leur âge avec l’aide de nombreux bénévoles, des sœurs de la Nouvelle-Alliance et ou encore des Carmélites messagères de l’Esprit Saint, les parents ont pu, eux, goûter à quelques heures en couple. Une veillée adoration-confession le samedi soir puis la réalisation d’une petite pièce de théâtre présentée le dimanche, ont fait prendre toute leur place aux plus grands des enfants, au cœur de cette fête des familles. De nombreuses activités, ainsi que les repas ont eu lieu à l’institution scolaire saint François de Sales. La veillée de prière dans la basilique, puis la bénédiction des familles et la vénération des reliques des époux Martin avant la clôture de la fête resteront les moments forts de cette fête qui veut célébrer chaque année « la bonne nouvelle de la famille ».

De nombreux enseignements ont jalonné les deux jours de ce week-end spirituel : notamment plusieurs approfondissements de la vie de la famille Martin dans leur dimension aimante mais aussi éducative, ou encore un témoignage, celui du couple missionnaire de Jean-Noël et Marie-Odile Chapelle, fondateurs de l’Oasis Saint Vincent : une maison d’accueil percheronne au service des personnes vulnérables souffrant d’addictions.  

Une invitation à lire ou à relire « la Joie de l’Amour »

Le dimanche matin, le recteur du sanctuaire, le père Hénault-Morel a emmené ses auditeurs dans une relecture du très beau et trop méconnu chapitre cinq, consacré à la fécondité de l’amour, de l’exhortation « la Joie de l’Amour ». Un texte qui fait aussi un pont avec cette joie de l’amour partagé chez les Martin. En avril 2016 était publié ce texte du pape François, après deux synodes sur la famille. Un événement relié à la canonisation des époux Martin, puisque cette dernière avait pris place au cœur du second synode sur la famille en octobre 2015. Deux évènements qui se sont donc rejoints durant cette 7e édition de la fête des familles, 6e anniversaire de la canonisation, et qui ont rappelé aux familles pèlerines, que la cellule familiale, avec ses beautés et ses douleurs, est d’abord le lieu de la joie, de l’Esperance chrétienne, du don de soi, et enfin de la sanctification. Une belle édition pour cette Année de la famille !

A l’année prochaine !                                                                        

Pour aller plus loin

Homélie de la messe d’ouverture par Mgr Bruno Feillet
Homélie de la messe du dimanche par Mgr Gilbert Louis

Lire « la Joie de l’Amour » https://www.vatican.va/content/francesco/fr/apost_exhortations/documents/papa-francesco_esortazione-ap_20160319_amoris-laetitia.html


Retour en image sur la 7e Fête des familles