19 we veuf Banniere 19 Fete Famille Banniere

Actualités

img Edito

« Moi, je sais que le bon Dieu s’occupe de moi, je m’en suis aperçue déjà bien des fois dans ma vie, et combien j’ai de souvenirs à ce sujet, qui ne s’effaceront jamais de ma mémoire. »

Zélie, C.F. n°156 du 12 mars 1876


Quand Zélie écrit ces paroles à sa fille Pauline, elle a déjà eu sa part d’épreuves au fil des années. Elle n’est pas naïve, elle est croyante. A la manière de saint Paul, elle peut dire : « je sais en qui j’ai mis ma foi » Th1. Zélie, en parlant de souvenirs et de mémoire, nous invite à faire relecture de nos vies pour y trouver la présence de Dieu. Pour favoriser une relecture de vie, il existe des moments et des lieux privilégiés.
La Maison d’Accueil Louis et Zélie, dont l’inauguration-bénédiction, largement relatée sur le site, vient d’avoir lieu, sous la présidence de Mgr Habert, le 7 juillet dernier, s’avère être l’un de ces lieux… et cela de plusieurs façons.

Séjourner dans cette maison, c’est :

  • Prendre distance par rapport à un quotidien qui nous accapare à la manière de Marthe dans l’évangile, de Zélie, avec son Point d’Alençon qui, parfois, la « rend esclave ».
  • Se donner du temps pour nous laisser nous imprégner de la vie d’aînés dans la foi qui ont « réussi leur vie » en laissant du temps à Dieu et aux autres.
  • Reconsidérer la place qu’occupe la prière dans notre vie.


Chacun pourra utilement compléter cette liste avec l’un ou l’autre point de décentrement de soi qui aide à faire mémoire de la façon dont Dieu est présent dans notre vie.
Voilà sans doute, en ce temps de vacances, une bonne manière de se préparer une rentrée qui démarrera plus facilement sur de bonnes bases que si nous perdions cette mémoire des bienfaits de Dieu.

Alors, selon le calendrier de chacun, bonnes vacances… bonne rentrée.

Guy Fournier, diacre, administrateur du sanctuaire Louis et Zélie d’Alençon

Août 2019

Facebook

Aujourd’hui